Le Tombeau du Géant

Le Tombeau du Géant

Le « Tombeau du Géant » est classé « patrimoine exceptionnel de Wallonie » et « patrimoine naturel d’intérêt paysager ».

 Il est sans doute un des plus connus en Belgique avec cette superbe boucle d’une Semois sauvage.

Quand la Géologie rejoint l’histoire.

La Semois, en creusant son lit au fil des siècles, a tracé une suite de méandres en encerclant ainsi des buttes rocheuses qui furent ou non colonisées par l’homme.
Ces lieux sont propices aux légendes.

C’est aussi un site parcouru par un chemin emprunté naguère par les Germains. Il fut encore pratiqué en 1914 et en 1940 par les troupes prussiennes et allemandes. Ces Germains ont laissé leur nom au gué de Germowez et à la forêt voisine.

La Poésie du lieu.

Ce point de vue est un endroit magnifique à Bouillon. Depuis Botassart, vous aurez une vue impressionnante sur la nature. L’un des panoramas les plus impressionnants en Ardenne.  

.Le coup d’œil est fabuleux sur cette presqu’île d’une sauvagerie magnifique et d’une émouvante grandeur. La restauration de la prairie va rendre le décor moins austère et rendre à la vallée de l’énergie et de l’authenticité.

Victor Hugo était lui-même un grand admirateur de ce coin de la Semois. Il le considérait comme un des plus beaux.

De la Légende…

Le poète bouillonnais Marcel Leroy y a fait le siège d’une légende où un géant trévire, vaincu par l’armée de César à la bataille de la Sambre, refuse d’être capturé par les cavaliers de Labiénus lancés à sa poursuite. Il préféra alors se jeter du haut du « Rocher des Gattes » plutôt que d’aller mourir dans les arènes du Colisée. Les habitants du lieu transporteront son corps pour lui donner, sur la montagne voisine, la sépulture réservée à sa dignité.

… A l’ésotérisme.

Un autre auteur, Louis Charpentier, donne, dans son livre « Le mystère des origines », une signification ésotérique au Tombeau du Géant dont il fait le point de convergence des droites unissant des lieux « isorés » (qui font référence aux géants), et, chose troublante, le triangle dont la base relie Istres (Marseille) à la ville engloutie d’Ys (Quimper), a ses deux côtés équidistants de 700 km et son sommet est le Tombeau du Géant.

 

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur print
Partager sur email
Phasellus Lorem dolor. luctus id commodo lectus felis quis libero.